8 trucs pour rajeunir votre peau naturellement

peau radieus On rêve tous de garder une peau saine, resplendissante et dépourvue de taches et de rides. Malheureusement, le temps laisse des traces sur notre visage, difficiles à camoufler. Saviez-vous qu’il existe des méthodes tout à fait naturelles pour avoir une peau resplendissante qui vous donne l’air d’avoir plusieurs années en moins?

On nous vend des solutions miracles, supposées nous faire rajeunir, qui nous déçoivent souvent. On s’attend à ce que notre visage ressemble à celui des mannequins apparaissant dans les magazines. On oublie bien souvent que leurs visages sont recouverts d’une épaisse couche de maquillage et que des experts en retouches informatiques ont embellit ces photos. On oublie aussi que les plus belles femmes parmi ces stars, qui ont su traverser le temps avec grâce et beauté, profitent des bienfaits d’un mode de vie impeccable : elles ne consomment aucune malbouffe, elles boivent rarement de l’alcool, elles ne fument pas, elles privilégient une alimentation saine, une boivent beaucoup d’eau, elles s’entraînent tous les jours, elles s’assurent de dormir suffisamment et elles prennent soin de s’exposer adéquatement au soleil. Et surtout, elles s’entourent d’experts et de coachs pour maintenir le cap sur leurs objectifs. Leur secret ne repose pas sous une épaisse couche de maquillage.

À votre tour de rajeunir!

  1. Buvez beaucoup . C’est le secret pour éviter que les cellules de votre peau vieillissent prématurément.
  2. Exfoliez régulièrement votre corps avec un mélange d’huile de coco et de sel de mer fin pour éliminer les cellules mortes. Votre peau redeviendra douce et satinée.
  3. Tonifiez votre peau avec du gel d’aloès, véritable élixir de beauté. Il stimulera la production de collagène et d’élastine, et accélèrera la régénération cellulaire.
  4. Hydratez votre peau avec du beurre de karité, de l’huile de coco ou de l’huile d’argan, qui vont contribuer à réduire l’apparence des rides.
  5. Faites disparaître vos cernes en dormant suffisamment. Un sommeil adéquat permet à votre peau de se régénérer et prévient un vieillissement prématuré.
  6. Soyez prudent avec le soleil et les crèmes solaires. Des études ont démontré qu’une exposition exagérée au soleil et l’utilisation excessive de crèmes solaires augmentent toutes deux votre risque de cancer de la peau. Parce qu’une exposition modérée est essentielle pour la santé de la peau, des os et pour la santé psychologique, il est recommandé de s’exposer de 30 à 60 minutes par jour en début de matinée ou en fin de journée. Aux heures où les rayons du soleil sont les plus intenses, couvrez votre peau ou restez à l’ombre. Vous éviterez ainsi d’appliquer sur votre peau de la crème solaire chimique. Le secret réside dans une exposition intelligente au soleil.
  7. Mangez beaucoup d’aliments riches en vitamine C (agrumes, petits fruits, baies de goji, kiwi, poivrons) pour favoriser la synthèse de collagène. Votre peau sera plus ferme et pulpeuse.
  8. Gâtez-vous avec un pudding Visage radieux
  • 1 tasse de bleuets
  • 5 cuillères à soupe de miel
  • 3 cuillère à soupe d’huile de chanvre et/ou de coco et/ou de pépins de raisins
  • 1 cuillère à soupe de gel d’aloès
  • Jus d’une orange fraîchement pressée
  • ½ tasse d’eau
  • 1 pincée de sel de mer

Mélangez tous les ingrédients à l’aide d’un mélangeur. Badigeonnez une cuillère à soupe du mélange sur votre visage. Laissez reposer pendant 10 minutes, puis rincez. Pendant ce temps, dégustez paisiblement le restant de votre pudding! Un petit moment magique!

Et vous, quels sont vos trucs pour avoir une peau jeune et resplendissante? Partagez-les avec nous dans la section Commentaires!

Bon rajeunissement!

Dre Isabelle Rousseau-Caron, DC

Publicités
Publié dans Longévité, Rajeunir, Soins de la peau | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 commentaires

Pourquoi les Japonais vivent plus vieux que les Canadiens et les Français?

Japon sushi miso théCertains pays sont reconnus pour leur longévité exceptionnelle. C’est le cas du Japon, où l’espérance de vie est de 84 ans (88 ans pour les femmes). Le Canada et la France s’en tirent particulièrement bien aussi avec une espérance de vie de 81 ans. Mais ce qui est particulier du Japon, c’est que l’île d’Okinawa est l’endroit où l’on retrouve le plus grand nombre de centenaires et de super-centenaires (plus de 110 ans). De plus, à 100 ans, ils sont encore actifs, indépendants, en santé et ont l’air jeune. Alors que peut-on apprendre du mode de vie des Japonais pour vivre un peu plus longtemps?

Une philosophie de vie remarquable

On dit que, sur une plage à Okinawa, on peut lire, gravée sur un rocher, l’inscription suivante:«À 70 ans, vous n’êtes qu’un enfant. À 80, vous êtes à peine un adolescent. Et à 90 ans, si les ancêtres vous invitent au paradis, demandez-leur d’attendre jusqu’à 100 ans, âge auquel vous reconsidérerez la question». Cette inscription en dit long sur la façon de penser des gens d’Okinawa, pour qui les centenaires ont toujours été très présents.

Dès leur jeune âge, on leur inculque un profond respect pour les aînés. Le partage et l’entraide sont au coeur de leurs valeurs. Être une personne âgée est très valorisé dans leur société. Ils ont d’excellents réseaux sociaux et ils savent qu’ils peuvent compter sur leur entourage. Ce sont donc des veillards souriants, heureux et débordants d’énergie qui habitent leurs maisons et entretiennent encore leurs jardins bien au-delà de 100 ans. Ils ont une vision très positive de la vie.

Le régime Okinawa

La façon dont s’alimentent les Okinawaïens joue définitivement un immense rôle dans leur exceptionnelle longévité.

  • Ils cessent de manger avant de ne plus avoir faim, se limitant environ à 80%. Ils consomment ainsi moins de calories.
  • Ils cuisent très peu leurs aliments, souvent à la vapeur. Ils combinent des aliments cuits et des aliments crus dans leurs repas.
  • Ils sont semi-végétariens. Ils consomment du poisson, mais très rarement de la viande ou des aliments d’origine animale.
  • Ils mangent beaucoup d’aliments peu caloriques, comme des fruits, des légumes et des algues, ce qui leur fournit une bonne dose de vitamines, minéraux et antioxydants très variés.
  • Ils mangent beaucoup de céréales complètes (comme le riz complet) et de légumineuses (comme le soya).
  • Ils consomment très peu d’alcool, beaucoup d’eau et de thé vert.

11 aliments clé pour vivre très longtemps

1. Thé vert: réputé pour sa quantité impressionnante d’antioxydants, qui en fait un anti-cancéreux.

2. Algues: contiennent beaucoup de minéraux dont l’iode, essentiel au bon fonctionnement de la glande thyroïde. (Le nori est l’algue noire que l’on retrouve autour des sushi.)

3. Poisson cru: contient des oméga-3, nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux, du système cardio-vasculaire et à la perte de poids. Les oméga-3 aide également dans les cas de dépression.

4. Soya: on le retrouve sous différentes formes (tofu, lait de soya, tempeh, sauce soya, miso, edamame et yogourt au soya). Son contenu en antioxydants lui permet de protéger contre le cancer. Il diminue le taux de cholestérol dans le sang et améliore les symptômes de la ménopause (grâce à ses phytoestrogènes).

5. Riz: sous sa forme complète, il contient beaucoup de fibres, de magnésium, de manganèse et de sélénium.

6. Gingembre: considéré par les Japonais comme l’épice de la longévité, il facilite la digestion, réduit les nausées, a des propriétés anti-inflammatoires, en plus de protéger contre les maladies cardiovasculaires.

7. Miso: fabriqué à base de soya, de riz et de sel de mer. La fermentation produit un aliment rempli d’enzymes et de bonnes bactéries, qui contribue à la santé digestive et favorise la flore intestinale. La majorité des Japonais en consomme tous les matins, car il est réputé apporter jeunesse et longévité.

8.Maitake: consommé au Japon depuis toujours pour préserver la jeunesse. Il contribue à fortifier le système immunitaire (le système de protection contre les bactéries et les virus), à normaliser la pression artérielle et le taux de cholestérol sanguin. Il semblerait même jouer un rôle dans la prévention du cancer.

9. Shiitake: les Asiatiques lui ont donné le surnom d’elixir de vie pour ses propriétés concernant la longévité, la vigueur sexuelle et l’endurance physique. Il possède d’extraordinaires propriétés: il stimule le système immunitaire et a un effet anti-cancéreux.

10. Reishi: il est considéré depuis des millénaires par les Asiatiques comme le «champignon de l’immortalité». Il possède effectivement des nombreuses propriété: il stimule le système immunitaire, il protège le corps des radicaux libres (grâce à son contenu exceptionnel en antioxydants), il renforcit le foie (l’organe responsable de la détoxification du corps), il stabilise les taux de cholestérol et de sucre dans le sang, il favorise le fonctionnement du système nerveux, il aide à contrôler le stress en agissant sur les glandes surrénales, il améliore les fonctions pulmonaires, il aide à contrôler la pression artérielle et il peut être utilisé pour contrôler l’inflammation.

11. Graines de sésame: contiennent beaucoup de fibres et une grande variété de vitamines et de minéraux dont le calcium et le fer.

Voici deux recettes pour rajeunir qui combinent plusieurs de ces ingrédients.

Salade Longévité

Ingrédients:

  • Laitue
  • Carotte râpée
  • Concombre en fines languettes
  • Champignons shiitake en tranches
  • Germes de soya
  • Algues nori en fines languettes
  • Saumon cru (très très frais) en fines tranches
  • Graines de sésame

Mélangez les 6 premiers ingrédients, puis déposez les tranches de saumon cru, arrosez avec la vinaigrette et saupoudrez les graines de sésame par-dessus. Accompagnez cette salade avec un thé vert.

Pour la vinaigrette (ajustez les quantités au goût)

  • 1 c. à thé d’huile de sésame
  • 1 c. à thé de gingembre frais râpé
  • 1 gousses d’ail haché
  • 1 c. à soupe de vinaigre de riz
  • 1 c. à soupe de sauce soya
  • 1 c. à soupe de miel
  • sel de mer

Rouleaux de printemps Okinawa

Ingrédients:

  • Feuilles de riz
  • Feuilles de nori
  • Feuilles de laitue romaine
  • Vermicelles de riz trempées dans l’eau bouillante quelques minutes puis refroidies
  • Juliennes de carottes
  • Juliennes de concombre
  • Juliennes de mangue
  • Julienne d’avocat
  • Graines de sésame
  • Amandes en tranches
  • Saumon cru en lanières (ou thon cru, ou crevettes cuites)

Faites tremper la feuille de riz dans un bol d’eau froide quelques secondes pour l’assouplir. Déposez-la sur une planche à découper. Déposez la feuille de nori dessus et mouillez-la du bout des doigts pour l’assouplir. Déposez une feuille de laitue dessus. Ajoutez tous les autres ingrédients au centre de la laitue de façon à pouvoir rouler le tout pour former un rouleau dont les extrémités seront refermées.

Bon appétit!

Par Dre Isabelle Rousseau-Caron, DC

Publié dans Longévité, Nutrition | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le maïs génétiquement modifié pourrait réduire votre espérance de vie

seringueSous différentes formes, cet aliment est consommé depuis fort longtemps, un peu partout sur la planète. Au Québec, c’est surtout au cinéma, lors des épluchettes de blé d’inde ou dans un pâté chinois qu’il est consommé. Le maïs a toujours été considéré comme un aliment nutritif contribuant à la santé. Mais voilà qu’une étude remet tout en question : le maïs modifié génétiquement réduit considérablement l’espérance de vie.

Les OGM

Les géants de l’industrie alimentaire nous assuraient depuis des années, à coût de millions de dollars, que les OGM (organismes génétiquement modifiés) n’étaient aucunement néfastes pour notre santé. Certains gouvernements (Canada et États-Unis, entre autres) considéraient même qu’il était inutile de nous aviser si les aliments que nous achetions étaient génétiquement modifiés. Ainsi, ces dollars judicieusement investis servaient plutôt à apaiser l’opinion public et forcer l’acceptation des OGM sur le marché, plutôt qu’à financer des recherches pertinentes à long terme. En fait, nous étions tous des cobayes.

Une étude inquiétante

Et voilà qu’une étude vient remettre les pendules à l’heure et alerter l’opinion populaire sur les réels dangers reliés à la consommation de maïs génétiquement modifié. L’étude en question (Long term toxicity of a Roundup herbicide and a Roundup-tolerant genetically modified maize) a été réalisée par Gilles-Eric Séralini et ses collègues, puis publiée le 19 septembre 2012 dans la revue Food and Chemical Toxicology. Ils ont observé, pendant 2 ans, l’évolution de la santé de 200 rats nourris avec du maïs génétiquement modifié. Les résultats sont alarmants : le maïs OGM est un poison. Les femelles avaient un taux de mortalité de 2 à 3 fois supérieur, et leur espérance de vie était raccourcie. Leur système hormonal était complètement débalancé : elles développaient des cancers du sein et leur glande pituitaire était déréglée. Quant aux mâles, ils se retrouvaient avec des troubles sévères du foie et des reins, ainsi qu’avec des tumeurs anormalement grosses qui se développaient beaucoup plus tôt dans leurs vies. Bien qu’elle soit la première recherche à étudier l’effet des OGM sur toute une vie, cette étude troublante vient s’ajouter à une trentaine d’autres recherches démontrant que les OGM sont hautement toxiques.

Des OGM dans votre sang

Une étude québécoise publiée en 2011 dans la revue Reproductive Toxicology par le professeur Aziz Aris de l’Université de Sherbrooke est tout aussi inquiétante. Les chercheurs ont analysé des échantillons de sang humain et ont retrouvé un insecticide (la toxine Bt) produit par des plantes OGM dans 93% des échantillons de femmes enceintes. Ils ont également analysés des cordons ombilicaux de nouveaux-nés pour s’apercevoir que 80% contenaient la toxine.

Donc, des OGM dans votre assiette

On aimerait croire que ce problème ne concerne que les États-Unis, que les OGM n’ont pas encore franchi la frontière, que le géant Monsanto ne s’est pas encore établi chez nous. Si le gouvernement ne fait pas de réglementation à ce sujet, ce doit être parce que le problème ne nous concerne pas. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Monsanto règne sur le monde entier. Les OGM sont maintenant cultivés dans de très nombreux pays et la part de la culture mondiale qu’ils représentent augmentent à chaque année (en 2011, 32 % du maïs, 75% du soya et 26% du canola étaient génétiquement modifiés). Au Québec, la situation est elle aussi désolante : 74% du maïs, 52% du soya et 85% du canola sont génétiquement modifiés. Difficile de les éviter.

Le futur du maïs

À quand l’interdiction de vendre du mais OGM? Ou du moins, à quand l’étiquetage adéquat des aliments OGM? Attendra-t-on que les résultats obtenus chez les rats soient également observés chez les humains? Heureusement, certains pays sont en avance sur d’autre. En Europe, une réglementation a été mise en place depuis quelques années pour identifier les OGM que les consommateurs achètent. Il faudra donc faire pression sur les autres gouvernements pour qu’ils emboîtent le pas. Mais peut-on réellement attendre que nos gouvernements fassent quelque chose? Il s’agit de NOTRE santé et de NOTRE espérance de vie. À nous de prendre les devants.

Il faudra donc individuellement diminuer notre consommation de maïs (en conserve, épis, maïs soufflé, sirop de maïs, Corn Flakes, fécule de maïs, farine de maïs, tortillas, tacos…) sans savoir s’il est modifié génétiquement ou non. Sans oublier que les produits animaux consommés par les humains en contiennent également, puisque le maïs constitue une part importante de l’alimentation du bétail. Il reste encore l’option de consommer du maïs biologique pour s’assurer qu’il est exempt d’OGM.

Je n’ai jamais mangé de maïs. Je n’ai jamais réussi à le digérer. Pourquoi? Je n’en ai aucune idée. Mais une chose est certaine, je suis contente de n’en avoir jamais mangé! Et je crois que je ne serai plus la seule à apporter une salade dans les épluchettes de blé d’Inde!

Dre Isabelle Rousseau-Caron, DC

Publié dans Longévité, Nutrition | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qu’est-ce que je pourrais bien mettre dans son lunch? Et dans le mien!

Des idées de lunch pour vous et vos petits génies!

L’éternelle question! Facile de se laisser tenter par des solutions toutes prêtes, mais loin d’être nutritives. Vous voulez plus pour vos enfants et vous-même, car vous êtes conscients des effets néfastes de la malbouffe sur votre santé. Pour vivre longtemps et en santé, on doit commencer tôt à s’en préoccuper. Alors que devrait-il y avoir dans la boîte à lunch de vos enfants pour qu’ils soient alertes à l’école, pour qu’ils aient de l’énergie (mais pas trop) et qu’ils rayonnent de santé?  La même chose que dans la vôtre. Voici donc des idées de recettes rapides, simples et nutritives pour simplifier cette tâche et surtout sortir de la routine!

10 règles d’or pour un dîner énergisant

1. Une bouteille d’eau. Vos enfants boivent-ils suffisamment lorsqu’ils sont à l’école pour garder leurs neurones alertes? Pour s’en assurer, ajoutez une bouteille d’eau dans le lunch de chacun des membres de votre famille, avec l’obligation de la ramener vide! Vous pouvez la congeler la veille et elle pourra servir à garder le repas frais jusqu’au dîner.

2. Une ou deux portions de fruits. Dans leur version la plus simple : crus! Choisissez-les biologiques de préférence pour éviter certains pesticides qui ont un effet très néfaste sur le cerveau. Restez conscients que l’argent que vous auriez mis sur des jus en boîtes, des petits gâteaux ou des repas déjà préparés peut vous permettre d’offrir des aliments biologiques à vos petits trésors. Les fruits suivants apporteront énormément de vitamines et d’antioxydants à votre alimentation : fraises, bleuets, clémentines, poires, pommes, abricots, melon miel, cantaloup, melon d’eau, ananas, raisins, oranges, pamplemousses. Les barres de fruits sans sucre ajouté, les fruits séchés (raisins, baies de goji, abricots, dattes, figues, bananes, mangues) et les smoothies sauront apporter un peu de variété à vos repas.

3. Une ou deux portions de légumes. Crus et biologiques de préférence eux aussi. N’oubliez pas de varier. Les laitues doivent absolument faire partie de vos choix hebdomadaires, car elles sont très riches en minéraux dont le calcium. Carottes, céleri, concombre, chou, courgette, asperges, avocat, brocoli, chou fleur apporteront une grande variété de vitamines à vos repas. Vous n’avez pas besoin de tout préparer en bouchées. Économisez du temps en mettant la tomate ou le piment entiers!

4. Des aliments riches en bons gras. Assurez-vous que vos boîtes à lunch contiennent des bons gras, pour nourrir le système nerveux et le cerveau. Les avocats, les olives et les noix contiennent beaucoup de précieux oméga-3/6/9. Les huiles d’olives, de lin, de chanvre, de pépins de raisins, de tournesol, de noix sont également d’excellentes sources de bons gras. Bien entendu, tous les aliments d’origine animale, les fritures et les pâtisseries sont de mauvaises sources de gras.

5. Des aliments riches en bons sucres. Ils contribueront eux aussi à nourrir le cerveau et les neurones. Combinés à des bons gras, ils garderont vos enfants alertes tout l’après-midi, sans les surexciter. Vous les trouverez principalement dans le miel, les céréales complètes, les fruits frais et les fruits séchés. Les dattes, les raisins secs et les figues constituent de bonnes alternatives pour sucrer un repas.

6. Des produits céréaliers. Le riz brun, le quinoa et l’orge peuvent servir de bases à de délicieuses salades. Les pains, tortillas, pitas et bagels multigrains vous permettront de créer de délicieux sandwichs variés. Garnissez-les de laitues, tomates, concombre, piments, olives, luzerne plutôt que de charcuteries. Faites une sauce maison plutôt que d’y ajouter de la mayonnaise et du beurre : vous aurez ainsi un sandwich vraiment nutritif.

7. Des aliments riches en calcium. Toutes les laitues en contiennent énormément. Les épinards, le chou et le persil aussi. Vous pouvez aussi ajouter des graines de sésame à vos salades pour assurer vos besoins en calcium. Les noix, le brocoli et les figues sont également d’excellentes sources végétales de calcium. Il doit faire partie de vos lunchs, car il est grandement impliqué dans les connexions entre les neurones.

8. Des aliments riches en antioxydants. Si vous variez constamment les fruits et légumes constituant vos lunchs, vous fournirez à votre corps une grande variété d’antioxydants pour lutter contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement.

9. Des protéines végétales. Ces dernières sont très faciles à obtenir. Les noix, les graines, les légumineuses, les céréales complètes et les germinations en contiennent particulièrement beaucoup. Les fruits et légumes en général vous fourniront également une quantité non négligeable de protéines. Le hummus et le végé-pâté à base de graines de tournesol et de carottes que l’on trouve au super-marché sont également d’excellents choix. N’oubliez pas de consulter la liste des ingrédients avant d’acheter.

10. Des aliments crus le plus possible. Gardez en tête que tous les aliments perdent une quantité importante de leurs nutriments (minéraux, vitamines, antioxydants) lorsqu’ils sont cuits. Les protéines, les gras et les fibres sont également dénaturés par la cuisson. Simplifiez et enrichissez vos repas en les cuisinant le moins possible. De plus, faites vos propres vinaigrettes crues, elles rendront vos salades encore plus nutritives. Il suffit de combiner une huile (olives, pépins de raisins, amandes, lin, noix), un élément acide (vinaigre de cidre de pommes, jus de citron, de lime ou d’orange), un élément sucré (miel, sirop d’érable, dattes, figues) et des fines herbes.

Simplifiez-vous la vie! Plus c’est cru et à l’état naturel, plus c’est nutritif et énergisant.

Saviez-vous que…

Un repas contenant une majorité d’aliments cuits, d’origine animale ou riches en glucides simples et en mauvais gras entraînent de la somnolence après le repas. Difficile de se concentrer et de performer à l’école ou au travail après un tel repas.

10 lunchs complets, rapides, simples et énergisants

 

Aliments

Contenu nutritionnel

Lunch 1   Bruchetta Une bouteille d’eau
Tranches de baguette multi-grain ou blé entier Produits céréaliers et protéines
Bruchetta (tomates et oignons en dés, huile d’olive, sel de mer, poivre, basilic et origan) 2 portions de légumes, antioxydant lycopène (tomate), bons gras (huile d’olive), plusieurs minéraux différents (sel de mer)
Un abricot frais Une portion de fruit, bons sucres, antioxydant bêta-carotène
Une poignée de figues Bons sucres, calcium, une portion de fruit
Lunch 2  Salade de chou Une bouteille d’eau
Salade de chou et carottes râpées saupoudrée d’une poignée de graines de sésame et d’une poignée de raisins secs 2 portions de légumes, calcium (chou et graines de sésame), antioxydant bêta-carotène (carottes) et lutéine (chou), bons sucres (raisins secs), une portion de fruit (raisins)
Sauce à salade (vinaigre, huile d’olive,  sirop d’érable, sel de mer) Bons gras (huile d’olive), plusieurs minéraux différents (sel de mer),
Muffin multi-grain Produit céréaliers, protéines
Bleuets Une portion de fruits, antioxydants
Lunch 3  Guacamole  Une bouteille d’eau
Guacamole (avocat écrasé, jus de lime ou citron, tomates en dés, sel de mer, poivre, curcuma) Bons gras (avocat), une portion de légume (avocat et tomate), plusieurs minéraux différents (sel de mer), antioxydant vitamine E (avocat), antioxydant curcumine (curcuma)
Craquelins multi-grains ou aux graines de lin Produits céréaliers, protéines
Brocoli Une portion de légume, antioxydants, calcium
Une poignée de baies de goji Une portion de fruit, antioxydants (bêta-carotènes, vitamine C et polyphénols)
Une clémentine Une portion de fruit, antioxydant (vitamine C), bons sucres
Lunch 4 Salade grecque Une bouteille d’eau
Salade grecque (laitue, tomate, oignon rouge, concombre, piment vert, olives) Calcium (laitue), 3 portions de légumes, bons gras (olives), antioxydant lycopène (tomates) et vitamine C (piment)
Vinaigrette grecque (huile d’olive, vinaigre ou jus de citron, sel de mer, poivre, menthe, origan, basilic) Bons gras (huile d’olive), antioxydant vitamine C (jus de citron), plusieurs minéraux différents (sel de mer)
Muffin au son Protéines, produit céréalier
Banane Une portion de fruit
Lunch 5 Salade d’épinards et d’agrumes Une bouteille d’eau
Salade d’épinard (suprêmes de pamplemousse et d’orange, avocat en dés, piment rouge en dés) saupoudrée d’amandes tranchées (facultatif) Deux portions de légumes, deux portions de fruits, bons gras (avocat), calcium (épinard et amandes), antioxydant  (épinard, piment, pamplemousse, orange)
Vinaigrette au miel (huile d’olive, miel, jus restant des suprêmes d’agrumes, poivre, sel de mer, estragon) Bons gras (huile d’olive), bons sucres (miel), plusieurs minéraux différents (sel de mer)
Une barre de céréales complètes Produits céréaliers, protéines
Lunch 6 Salade de riz et  pois chiche Une bouteille d’eau
Salade de riz brun (pois chiche, carotte râpée, sel de mer, poivre, fines herbes, huile d’olive) Protéines, produits céréaliers, une demie portion de légume, plusieurs minéraux différents (sel de mer), antioxydant bêta-carotène (carotte), bons gras (huile d’olive)
Brocoli Une portion de légume, calcium, antioxydants
Fraises Antioxydant, une portion de fruit, bons sucres
Cantaloup Une portion de fruit, bons sucres, antioxydant
Lunch  7 Salade César Une bouteille d’eau
Salade César (laitue romaine, croûtons multigrains, quartier de citron) Une portion de légume, produits céréaliers, calcium (laitue)
Sauce César (noix d’acajou broyées, eau, jus de citron, sel de mer, poivre, ail, moutarde moulue) Bons gras (noix), protéines (noix), antioxydant vitamine C (citron), plusieurs minéraux différents (sel de mer)
Cerises Une portion de fruit, bons sucres, antioxydant (polyphénol)
Kiwi Une portion de fruit, antioxydant (vitamine C)
Lunch 8 Muesli Une bouteille d’eau
Muesli (flocons de céréales, graines de citrouille, raisins secs, abricots séchés, baies de goji), fraises fraîches tranchées Produits céréaliers, protéines, une portion de fruit, bons sucres (fruits séchés), bons gras (graines de citrouille), antioxydants (baies de goji, abricots, fraises)
Lait de sésame (1 t d’eau mélangée avec ¼ t de graines de sésame broyées) Calcium
Un bout de concombre Une portion de légume
Lunch 9 Humus Une bouteille d’eau
Humus Protéines
Carottes Une portion de légume, antioxydant
Un pain pita au blé entier Produits céréaliers, protéines
Une branche de céleri Une portion de légume, calcium
Une poignée d’olive Bons gras
Melon d’eau Une portion de fruit, bons sucres
Lunch 10 Quand il ne reste rien dans le frigo! Une bouteille d’eau
Pudding de chia trempé dans du lait de sésame (graines de chia, abricots séchés, baies de goji, raisins secs, graines de lin broyées, graines de citrouille, miel) Produits céréaliers, protéines, bons gras (graines de chia, graines de lin), bons sucres (miel), antioxydants bêta-carotène (abricots et baies de goji), une portion de fruit
Lait de sésame (1 t d’eau mélangée avec ¼ t de graines de sésame) Calcium, bons gras, protéines
Jus de légumes Une portion de légume
Barre de fruits Une portion de fruit, bons sucres

Dre Isabelle Rousseau-Caron, DC

Publié dans Longévité, Nutrition | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les athlètes olympiques remportent-ils aussi la médaille de la longévité?

Acclamés par le monde entier pour leurs performances sportives et leurs capacités physiques hors du commun, les athlètes olympiques ont-ils une génétique leur permettant de vivre plus longtemps que la majorité d’entre nous?

Depuis longtemps, nous connaissons les bienfaits de l’activité physique pratiquée de façon régulière. Nous savons tous que le risque de mortalité prématurée est ainsi diminué, surtout en ce qui concerne l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et les cancers. Cependant, chez les athlètes de haut niveau, le risque de blessures et d’invalidité à long terme relié à la pratique sportive est-il supérieur aux bienfaits sur la santé qu’ils peuvent en tirer?

Des statistiques qui en disent long

Des scientifiques se sont penchés sur la question. En 2000, un groupe de chercheurs a déterminé que l’espérance de vie d’athlètes finlandais ayant participé aux Jeux Olympiques entre 1920 et 1965 dans des sports d’endurance était supérieure de 6 ans. Leur taux d’hospitalisation à un âge avancé pour maladies cardiaques, respiratoires ou cancers était également plus faible. Cependant, ils étaient plus souvent hospitalisés pour des troubles musculo-squelettiques que la population en générale. Ce qui nous pousse à conclure que l’activité physique à un niveau aussi intense est bénéfique pour la santé, mais dommageable pour la mobilité physique à long terme.

Quels choix font-ils au quotidien?

Pour être au sommet de leur discipline sportive, les athlètes de haut niveau font de nombreux sacrifices et se contraignent à un régime de vie particulier. Ils apportent une attention particulière à ce qu’ils mangent, afin d’optimiser leurs aptitudes physiques. Nous sommes parfois surpris d’apprendre qu’un athlète reconnu souffre de maladies cardiovasculaires ou de cancer à un très jeune âge. Bien entendu, certains athlètes mangent n’importe quoi et performent tout de même au niveau mondial. Ce ne sont pourtant pas eux qui nous impressionneront par leur longévité dans 60 ans. Prenons plutôt exemple sur ceux qui rayonnent de santé!

Une alimentation de qualité, variée, bourrée d’antioxydants (comportant beaucoup de fruits et légumes crus) compense habituellement facilement pour les radicaux libres normalement produits par l’activité physique d’intensité modérée. Cependant, lorsqu’un athlète passe à un niveau supérieur d’intensité, il est essentiel que le contenu en antioxydants de son alimentation soit grandement augmenté, sinon les radicaux libres le pousseront à une vitesse vertigineuse vers un vieillissement prématuré.

Le secret le mieux gardé des athlètes : la chiropratique

De nombreux athlètes olympiques et de niveau international ont recours à l’expertise d’un docteur en chiropratique afin de s’assurer que leur système nerveux fonctionne de façon optimale. En effet, les nerfs contribuent à améliorer la coordination, le niveau de concentration, le temps de réaction, la posture et l’équilibre. Bien entendu, tous ces bienfaits sur le système nerveux se répercutent sur tous les autres parties du corps dirigées par le système nerveux, d’où une amélioration remarquable de la santé à de nombreux égards.

Quand le sport devient nocif

Certains sports exigent un régime particulier pouvant être particulièrement nocif pour l’athlète. C’est le cas des disciplines mettant l’accent sur l’esthétique ou les sports par catégories de poids. Le pourcentage de troubles de l’alimentation (anorexie et boulimie) est supérieur chez les sportifs (15-31% vs 5-13% dans la population générale). Ces troubles entraînent des dérèglements du cycle menstruel. De nombreuses athlètes n’ont carrément pas de règles (65% chez les coureuses de fond vs 2% dans la population générale), ce qui perturbe les systèmes hormonal et reproducteur. Il est également surprenant de constater que le nombre de personnes avec une faible densité osseuse est 2 à 4 fois supérieur chez les athlètes.

À 100 ans, il court un marathon!

Quel exploit pour ce jeune homme de 101 ans qui a participé en 2008 au marathon de Londres. Le Britannique Buster Martin a complété les 42 km en 10 heures. Un Français d’origine indienne, Fauja Singh, a également réussi cet exploit à 100 ans en complétant le marathon de Toronto en un peu plus de 8 heures en 2011. Pour sa part, le grec Dimitrion Yordanidis n’avait que 98 ans lorsqu’il a terminé un marathon en moins de 8 heures en 1976!

Que doit-on en conclure?

Prenons ce qu’il y a de mieux dans leur entraînement et éliminons le stress relié à la performance à tout prix et le risque de blessure.

Voici les secrets pour vivre encore plus longtemps que les athlètes olympiques

  1. Faites de l’activité physique à chaque jour.
  2. Alternez entre des séances de faible intensité et des séances plus intenses.
  3. Pratiquez des activités variées afin de solliciter différents groupes musculaires et ainsi renforcir tous les muscles de votre corps. Ceci permet également d’éviter les blessures répétitives.
  4. Pratiquez des activités cardio d’endurance au moins 3 fois par semaine (jogging, vélo, ski de fond, natation, raquette, kayak).
  5. Optez pour un programme de musculation varié et complet.
  6. Faites un échauffement (warm-up) avant la séance et compléter avec un cool-down et des étirements à la fin, afin de réduire grandement les risques de blessures musculo-squelettiques.
  7. Prévoyez 48h de repos entre les séances de musculation d’un même groupe musculaire. On peut cependant faire de la musculation tous les jours si ce sont des groupes musculaires différents qui sont travaillés (jour 1 : membres supérieurs et dos, jour 2 : membres inférieurs et abdominaux).
  8. Planifiez des périodes de repos complet dans notre planification annuelle.
  9. Accordez-vous des périodes de repos prolongées en cas de blessure, pour permettre la guérison complète des fibres musculaires.
  10. Remplissez votre assiette d’antioxydants (vitamine A, C, E, sélénium, resvératol, polyphénols, caroténoïdes…) : agrumes, fraises, kiwi, pomme grenade, bleuets, raisins, noix crues variées, huile d’olive, germe de blé…
  11. Consultez régulièrement un chiropraticien pour optimiser le fonctionnement de votre système nerveux et vos performances sportives.

Et non, le secret de la longévité n’est pas d’avoir une génétique exceptionnelle. Le secret repose dans les choix quotidiens que nous faisons tout en respectant les limites de notre corps. La question est : le désir de vaincre à tout prix doit-il l’emporter sur votre santé?

 Dre Isabelle Rousseau-Caron

Publié dans Activité physique, Longévité, Nutrition | Tagué , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Les 5 meilleurs loisirs pour RESTER JEUNE

Certains de vos choix quotidiens vous entraînent vers un épuisement du corps qui mènera éventuellement à la maladie. La malbouffe, les sucreries, le café, l’alcool, les drogues, le manque d’activité physique ont tous pour effet de raccourcir votre vie. Il est cependant possible de faire des choix plus sains qui rajouteront quelques années à votre vie. Voici 5 loisirs à intégrer dans votre quotidien pour améliorer votre santé et votre espérance de vie.

1  FAIRE DU SPORT

Les bienfaits de l’activité physique sur la santé sont démontrés depuis longtemps. On entend souvent la recommandation suivante : il faut pratiquer une activité physique qui fait augmenter le rythme cardiaque trois fois par semaine pendant 30 minutes. Ceci est un minimum. Si votre objectif est de vous rendre à 110 ans pleinement actif, pratiquez l’activité physique quotidiennement. Une étude de l’Université Harvard a d’ailleurs démontré que 30-45 minutes de marche ou 15-20 minutes de jogging quotidiennement diminue le risque de mortalité de 33%. Et pour diminuer ce risque de 50%, il suffit de pratiquez 6 heures d’activité intense par semaine!

2  FAIRE DU YOGA

Incorporer le yoga, les exercices respiratoires et la méditation dans votre quotidien, voici le secret que nous révèlent les vieux sages indiens pour vivre longtemps, mais surtout pour rester jeune. Une étude californienne a démontré que pratiquer le yoga une heure par jour entraîne une diminution importante du mauvais cholestérol et de la pression sanguine. En effet, le yoga permet de réduire les manifestations physiques liées à l’âge en vous gardant actif, souple et zen tout au long de votre longue vie!

3   JOUER AVEC DES ENFANTS

« On n’arrête pas de jouer parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête de jouer. » George Bernard Shaw n’aurait pas pu dire mieux. Notre visage reflète comment on se sent à l’intérieur. Si vous vous sentez jeune et que vous agissez comme un jeune, vous aurez l’air jeune. Retrouver votre spontanéité d’enfant et faire une pause dans votre rythme de vie effréné vous feront rajeunir. Quoi de mieux que de s’entourer d’enfants pour y parvenir facilement!

4   FAIRE L’AMOUR

Un des loisirs favoris pour rajeunir! Il paraîtrait que faire l’amour 3 fois par semaine permettrait de rajeunir de 10 ans! Les bienfaits de la sexualité sur la santé sont nombreux : amélioration de la qualité du sommeil, diminution du stress, de l’anxiété et de la dépression. Une sexualité épanouie aurait également pour effet de retarder l’apparition des maladies cardiovasculaires. De plus, les hormones libérées pendant les rapports sexuels apportent une protection contre les cancers du sein et de la prostate. Un scientifique écossais a également établi un lien entre le fait de paraître beaucoup plus jeune que son âge et l’activité sexuelle!

5   PASSER DU TEMPS AVEC DES AMIS

Voilà une excellente façon de se garder jeune! En effet, les études sont unanimes : vous diminuez votre risque de mortalité si vous êtes entouré d’amis. Une étude australienne a révélé que les personnes de plus de 70 ans qui ont un excellent réseau d’amis proches avaient plus de chances d’être encore vivant 10 ans plus tard.

On n’est jamais trop vieux pour redevenir jeune!

Dre Isabelle Rousseau-Caron

Publié dans Activité physique, Gestion du stress, Longévité | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le plus drôle des secrets de longévité: le rire!

C’est un antidote parfait au stress, il ne se vend pas en pharmacie, il n’existe aucun risque de surdosage, aucune contre-indication, ni effet secondaire. Quelle est cette solution idéale ? Le rire, tout simplement. 

Les bienfaits du rire sur la santé sont connus depuis longtemps. Mais aujourd’hui, certains chercheurs et professionnels de la santé le prennent très au sérieux, au point que les premiers réalisent des études démontrant scientifiquement son impact sur la longévité, tandis que les seconds le prescrivent à leurs patients…

Comment votre sens de l’humour peut-il prolonger votre vie?

Une étude norvégienne a révélée que les gens qui ont un excellent  de l’humour voient leur risque de mortalité diminuer de 20%. Une statistique à prendre au sérieux!

Rire a un impact majeur sur l’humeur. Il entraîne toute une cascade de phénomènes physiologiques à l’intérieur du corps, allant de la sécrétion hormonale à l’augmentation de la circulation sanguine, en passant par la production de globules blancs. Bref, chaque fois que vous riez, tout est mis en œuvre pour vous faire rajeunir.

4 excellentes raisons de rire à la moindre occasion!

  1. Le stress est l’ennemi #1 de la longévité et le rire est le meilleur des anti-stress. Le rire engendre une détente musculaire, une dilatation des vaisseaux sanguins et une amélioration de la circulation sanguine. Il contribue également à abaisser les taux sanguin d’hormones du stress (adrénaline et cortisol).
  2. Les émotions négatives nous font vieillir plus vite. La psycho-neuro-immunologie a même démontré que l’anxiété, la dépression et la colère affaiblissent notre système immunitaire. Heureusement, le rire a l’effet inverse! On observe alors une augmentation du taux de globules blancs dans le sang, dont la fonction est de détruire les bactéries et les virus. On augmente ainsi notre capacité à lutter contre les infections. En plus, le rire chasse les émotions négatives. Il diminue même les risques de suicide.
  3. Le rire est bon pour l’hypertension artérielle. On observe une diminution de la pression sanguine de 10 à 20 mmHg après 10 minutes de rire. Il entraîne une amélioration de la circulation sanguine au muscle cardiaque et diminue la formation de caillot dans le sang.
  4. Le rire peut améliorer la santé de votre système respiratoire. Il contribue à améliorer l’apport en oxygène aux poumons, il augmente le travail des poumons et les renforcit. On note également une diminution de l’asthme, des bronchites et des pneumonies chez les gens qui rient beaucoup.

Riez-vous suffisamment?

Malgré tous ces effets positifs sur notre santé, les gens rient en moyenne 15 fois par jour, soit environ 6 minutes. Il y a cinquante ans, cette moyenne était de 20 minutes par jour. Dans notre société avide de performance et d’efficacité, le rire et les activités de détente sont souvent relégués au dernier rang. Nous devrions plutôt prendre exemple sur les enfants qui se permettent de rire jusqu’à 400 fois par jour!

Une étude effectuée en Californie révèle que les enfants supportent plus longtemps et avec moins d’angoisse des examens médicaux pénibles s’ils regardent une comédie.

Comment rire davantage dans la vie de tous les jours?

C’est simple. Évitez ce qui vous agresse (comme les nouvelles catastrophiques à la télévision), retenez autant que possible les éléments positifs des situations, louez des comédies plutôt que des drames, écoutez des émissions hebdomadaires d’humour, décorez votre environnement avec des images amusantes, allez voir un spectacle d’humour, entourez-vous de gens positifs, amusants et souriants. Un autre secret : entourez-vous d’enfants! Il n’y a rien de mieux pour décrocher du stress de la vie quotidienne.

Dre Isabelle Rousseau-Caron

Publié dans Gestion du stress, Longévité | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire